Bonjour à toutes et à tous,

grupo

Comme convenu, je vous envois un pré-bilan de la première année de parrainage des enfants de la région Kallawaya en Bolivie.
Je reste sur l'idée de se voir avec les personnes pouvant se déplacer jusqu'à Crolles pour échanger de vive voix sur vos témoignages, remarques ou propositions. Une date vous sera proposée prochainement. En attendant, voici quelques éléments que j'ai pu réunir concernant ce premier élan de solidarité autour du collectif Ada. 
Vous trouverez sur le liens suivant les retours et remerciements des jeunes et quelques images réalisées par Orlando : https://picasaweb.google.com/110299080033725976776/ParrainageEnfants20122013
Certaines lettres sont touchantes et témoignent d'une réelle motivation des jeunes. Je pense à celle de Zulma, Dina Flor ou Nicolas.
Je vous joins le lien de Clément (merci encore !) pour une petite vidéo réalisée dans la région où l'on voit un certaine nombre de jeunes et familles : http://vimeo.com/54229690
Pour rappel, les objectifs premiers de cette opération étaient d'accompagner collectivement, dans l'urgence et à la hauteur de nos moyens, les familles directement concernées par le décès des 3 amis Kallawaya dans le tragique accident survenu il y a 3 ans maintenant. Concrètement, le choix s'est porté sur un soutien financier permettant d'assurer une participation à la scolarité des enfants des familles affectées et d'ouvrir cette aide aux familles proches afin de créer un élan positif en direction de ces jeunes. Aussi, cette aide avait pour objectif d'inciter ces mêmes jeunes à participer aux activités proposées par le collectif de kallawaya que l'association accompagne autour de la culture kallawaya et de la médecine traditionnelle en particulier.
Sur cette base là, nous avons rassemblé 22 parrains et marraines pour un accompagnement final de 13 enfants âgés de 1 an à 21 ans. Grâce à votre participation, nous avons rassemblé 1800,00 euros, soit une moyenne de 81,81 euros par donateur permettant d'assurer un soutien moyen de 138,50 euros par enfant pour l'année. Ce montant couvre les frais de scolarité pour des enfants en primaire ou au collège estimé à 60 euros par an. Ce n'est plus le cas dès qu'ils rentrent au lycée mais c'est un soutien qui reste toutefois significatif. L'argent a été directement géré par Ada depuis la Paz et remis aux familles via Orlando, notre correspondant sur place. Un bilan a été réalisé par nos amis sur place avec les enfants, familles et autorités des villages concernés le 1er décembre 2012.
Ainsi, après avoir longuement parlé avec Orlando et Ada, les points suivants essentiels suivants ressortent du bilan : 
Points positifs : 
- Soutien très bien perçu et apprécié par les familles. 3 autres familles de jeunes souhaiteraient participer.
- D'une manière générale, tout le monde est très reconnaissant
- Sentiment de "considération et de valorisation" des jeunes qui motive.
- Motivation réel de certains jeunes, les plus grands en particulier, à vivre ce parrainage comme un tremplin
- Envie de poursuivre de la part des familles
Points à améliorer
-Difficulté de coordination pour Orlando qui travaille maintenant à la Paz. Non véhiculé, il a du mal à faire le tour des familles pour réclamer les attestations des familles et à se rendre disponible pour assurer un suivi plus régulier de cette activité. Je pense que c'est un des points les plus importants du bilan. Orlando en a pleinement conscience mais il ne peut s'engager plus car il a aussi sa famille à faire vivre...
-Difficulté pour les jeunes à participer aux activités liées à la culture Kallawaya. Elles se "limitent" essentiellement à la production des tisanes et pommades fabriquées 2 à 3 fois par ans et les plannings ne correspondent pas forcement.
-Difficulté pour certaines familles en très grande difficulté et isolées à remettre les lettres d'engagement et bilan des enfants, à suivre le projet d'une manière générale
-Certaines familles sont véritablement plus exposées que d'autres, en particulier 2 familles de Pampa Blanca où se trouve les 2 veuves de l'accident.
En conclusion, Orlando me faisait part d'une situation qui résume assez bien cette première année : un jeune de 13 ans a décroché du collectif pour aller travailler à la mine et une jeune de 17 ans à réussi son bac avec mention très bien et souhaite intégrer la faculté d'architecture et un jeune veut suivre un apprentissage long de la médecine kallawaya. Les autres poursuivent leur route, comme ils peuvent, en fonction de ce que la vie leur réserve. Sur cette base là, il semblerait intéressant de poursuivre en centrant nos efforts sur les situations les plus difficiles pour éviter, tant que possible, les décrochages dramatiques tout en encourageant les jeunes à poursuivre leurs projets d'études et de vie. Je vous invite à continuer l'aventure avec nous et reste attentif à vos retours, remarques et suggestions.
Je reste à votre disposition pour plus de renseignements. Si vous souhaitez reconduire votre engagement, vous pouvez le faire de la même manière que l'an dernier et sur les mêmes bases en remplissant le formulaire   et en l'envoyant accompagné de vos chèques à l'adresse 261 rue Edith Piaf 38920 Crolles.
à bientôt

bulletin